Politique : Cacophonie à la tête du PGSD, qui dirige vraiment le parti?

Spread the love

C’est la cacophonie totale qui règne au sein du Parti Guinéen pour la Solidarité et le Développement (PGSD), où une frange du parti affirme avoir destitué le président et ancien artiste reggae-man Elie Kamano alors que ce dernier et son clan disent avoir exclu la vice-présidente du parti de son poste.

Interrogé ce jeudi sur les antennes de nos confrères de GPP FM de Labé, le Secrétaire Général du parti Fabien s’est inscrit en faux sur cette supposée destitution d’Elie Kamano, « aucun de nos statuts et règlements intérieurs n’a destitué le président Elie Kamano, c’est une décision qui vient de la vice-présidente parce que le président a jugé nécessaire avec le bureau exécutif et l’assemblée général de quitter le FNDC » a expliqué M. Fabien

« Nous avons décidé au niveau du bureau exécutif du parti de sanctionner la vice-présidente du parti parce qu’elle n’a pas respecté le statut et le règlement intérieur de notre parti », renchérit l’un des bras droits d’Elie Kamano.

A son tour, la vice-présidente « exclure » du parti Marie Louise Kamano revient sur la situation qui l’a conduite à « reprendre le parti des mains d’Elie Kamano ».

« Mes ambitions pour la jeunesse m’ont poussé à accepter les jeunes (Elie Kamano et cie ndlr) avec comme slogan de rester dans l’opposition, c’est comme ça, la dernière fois dans une vidéo j’ai vu Elie dans une vidéo qui dit avoir quitté le FNDC, je suis allé vers lui mais lui et ses acolytes ont voulu porter main sur moi…».

Pour la dame, « ayant compris qu’Elie voulait marchander le parti, j’ai pris ma décision pour suspendre parce que les autres membres fondateurs m’ont alerté en me disant qu’il est temps de reprendre le parti. »

Pour la fondatrice du PGSD, la décision d’ « Elie Kamano et son petit groupe » de l’exclure est un non événement et que cela n’engage qu’eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *