Dernieres minutes : series de violences causes des morts à conakry

Spread the love
Émaillé de contestation depuis son annonce, le double scrutins se déroule ce dimanche 22 mars 2020 sous une pluie de disfonctionnement technique et de contestation violente dans la capitale Conakry, manque de kits sanitaire, absence des membres de bureau et de certains partis politiques, la faible mobilisation des électeurs sont les quelques défaillance constaté à la mi-journée.
A Ratoma, une commune considérée comme un bastion de l’opposition guinéenne, a enregistrée des séries d’accrochages entre forces de l’ordres et jeunes manifestant ou certains bureaux ont été sacagé et incendié, a wanindara par exemple très tôt le matin les jeunes ont envahis la route empêchant tout accès au bureau de vote,plus loin a sonfonia des échauffourées entre jeunes opposant et une auto défense créé par des jeunes favorables à la mouvance,des affrontements qui ont causé de nombreuses victimes parmis lesquelles ont peut compter les hommes de médias.
A en croire nos confrères de www.visionguinee.info des violences du côté de cosa aurait couté la vie à deux 2 jeunes boubacar barry (brother) et elhadj nassouroulaye diallo ont trouvé la mort dans la foullée dont les corps ont eté transporté de sitôt dans la clinique dogomet de cosa, par ailleurs un autre cas de mort est signalé  à hamdallaye, hafiziou diallo conducteur de taxi moto a reçu une balle plein a la pointrine, qui aurait causé sa  mort.
A noter que ces elections  se deroule sous une tension de violence signalé  dans plusieurs endroit du pays, qui attire l’attention des ONG internationales sur la question des droits humains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *