Guinée: L’état d’urgence du gouvernement se heurte à des difficultés

Spread the love

La flambée exponentielle de la maladie du COVID-19 impacte négativement presque tous les secteurs porteur de croissance dans le monde, du transport à la religion, au sport à l’éducation tout est totalement au ralenti, en Guinée des mesures urgentes de restriction de regroupement ont été prises depuis le jeudi 26 mars 2020 sous caution de limiter la propagation du virus, cette mesure qui d’ailleurs est loin d’être effective.

Le constat dans de nombreuses zones du pays reste que l’application de cette décision du gouvernement tarde à se concrétiser. Des zones minières mais aussi des lieux de divertissement sont loin d’optemperer à cette décision, dans certaines boîtes de nuit et maquis par exemple, les portes restent ouvertes sans aucune injonction, selon certains propriétaires de maquis qui ont accepté de se confier à nous sous anonymat à Conakry, ils disent qu’aucune notification de fermeture ne leurs a été adressée, encore moins une convocation du gouvernorat.

A Sangoyah d’ailleurs, un quartier de la commune de Matoto, connu par son ambiance nocturne, ici les artères aux abords des Night club ne dépeuple de client comme d’habitude, sur les lieux ont peut voir des kits de lavage de main à la rentrée d’une boîte de nuit située à quelques pas du rond-point. Par contre dans d’autres lieux comme les maquis situé dans la cité de Sangoyah aucune mesure préventive n’est visible, de là, on constate une foule compacte sur place, cette situation préoccupante mérite une certaine attention du gouvernement, dans l’espoir de freiner la hausse du taux de contact dans le pays.

A rappeler que le gouvernement avait officiellement décrété l’état d’urgence dans le pays, une décision qui limite tout regroupement, cependant cette mesure mérite d’être jointe de la parole à l’acte, même si tel n’est pas le cas pour le moment.

Abdoulaye Djibril Barry pour Guinee105.com.  

664645198

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *