Guinée : Élection présidentielle de 2020 , Mandian Sidibé déclare.

Spread the love

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DU 18 OCTOBRE : L’UDFG DOIT-ELLE PARTICIPER OU PAS ? MA POSITION…

La participation ou non de l’UFDG  aux prochaines    joutes   électorales alimente la chronique    depuis que   les instances faîtières de la plus grande   formation   politique  du pays ont lancé une   campagne de sondage auprès de leurs militants et responsables à la base.

Sans tarder, faut-il préciser qu’aucun parti politique guinéen, depuis 1991 jusqu’à nos jours, n’avait encore pris une telle initiative, qui prouve, à suffisante, le règne de la transparence et de la Démocratie vraie au sein de l’UFDG. Le Président de l’UFDG sait qu’il ne vaut que ce valent ses militants. Cellou n’use d’aucun diktat, comme  Alpha Condé le fait à la tête du RPG,   pour imposer sa volonté à ses mandants.

Bref,  mon opinion n’engage que ma modeste personne. De ce point de vue, ne pas aller à la prochaine élection présidentielle serait une erreur stratégique pour l’UFDG, quand bien même les résultats sont connus d’avance, en faveur d’Alpha Condé ou de son représentant.

 

Qu’à cela ne tienne, en participant à l’élection présidentielle,

l’UFDG s’offrira les  moyens  juridiques de susciter une crise postélectorale, pouvant lui concéder la légitimité   de rendre le pays ingouvernable par Alpha Condé,  tout en s’attirant l’appui de la Communauté internationale,  qui est consciente des manœuvres dilatoires du dictateur guinéen, avec un fichier corrompu et une CENI aux ordres.

 

Grossomodo, Cellou n’ira pas à l’élection présidentielle pour la gagner, mais plutôt dans la perspective de susciter une crise postélectorale à l’image de la Côte d’Ivoire en 2010. On ne peut pas contester la régularité d’un scrutin auquel on n’a pas participé.

 

Le fondement  de la participation de l’UFDG à cette élection   est purement et simplement stratégique. Il ne faudra pas s’attendre à une victoire automatique de Cellou.

Mais cette participation posera les jalons d’une éventuelle victoire du porte-étendard de la principale formation politique du pays. Wassalam!

Mandian SIDIBE
Journaliste exilé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *