Etat d’urgence sanitaire : Des militaires dispersent le marché hebdomadaire à Mali

Spread the love

Quelques jours après l’annonce du président de la république de la mise en place de l’état d’urgence sanitaire, les abus d’autorité et de pouvoir commencent à être observés chez les populations.

A Mali dans le nord du pays, ce sont des militaires qui ont dans la journée de ce dimanche 29 mars 2020 dispersé le marché hebdomadaire. Des témoins affirment avoir vu des militaires intimé l’ordre aux vendeuses et autres acheteurs de déserter le marché.

La question que se posent les citoyens ce jour est de savoir si les autorités ont décidé de fermer les marchés ou s’agit t-il d’un abus d’autorité de la part des forces de l’ordre.

Parmi les 13 points à mettre en oeuvre dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, la fermeture des marché n’y figure pas:

  1. Toutes les frontières terrestres sont fermées (entrées/sorties) pour tous les voyageurs en dehors du transport des marchandises pour une durée de trente (30) jours renouvelables.
  2. Pour les transports de marchandises, le nombre de convoyeurs est limité à 2 apprentis et 1 chauffeur. A leur entrée sur le territoire national, ils seront soumis au suivi comme contact, durant quatorze (14) jours. Le suivi peut se poursuivre en Guinée ou dans le pays de provenance, sous la coordination des autorités des deux pays.
  3. Les transports en commun de la ville de Conakry seront soumis à une limitation de passagers : 3 passagers par voiture, 1 par moto, et 7 à 10 par minibus.
  4. En ce qui concerne les lieux publics, tous les établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire, professionnel et universitaire seront fermés pour une durée de quatorze (14) jours renouvelables si nécessaire.
  5. Tous les bars, salles de jeux, de spectacle, de cinéma et autres lieux de rassemblement seront fermés pour une durée de quatorze (14) jours, renouvelables.
  6. L’accès aux lieux publics et privés (marché, restaurants, banques etc.) se fera sous condition du respect des gestes barrières sanitaires (installation de kits de lavage des mains, distanciation de 2 mètres etc.)
  7. Tous les rassemblements sont limités à vingt (20) personnes.
  8. Toutes les conférences internationales prévues en Guinée sont suspendues ou différées jusqu’à nouvel ordre.
  9. Les ateliers et les formations réalisées à l’intérieur du pays ne doivent pas avoir plus de (20) participants maximum et seront organisés dans des conditions pouvant respecter la distanciation physique entre les participants et le respect des mesures barrières sanitaires. Toutes exceptions à cette décision nécessiteront l’accord préalable du Ministère de la Santé.
  10. Toutes les compétitions sportives et événements culturels sont interdits
  11. Tous les voyages non essentiels dans les pays où ont étés confirmés plus de 50 malades du COVID 19 seront reportes.
  12. Les lieux de culte (mosquées et églises) sont fermés pour une durée de quatorze (14) jours, renouvelables.
  13. Les cérémonies religieuses ou retraites islamiques sont interdites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *