Épidémie de Coronavirus en Chine : << Dans toutes les villes, les étudiants guinéens sollicitent une assistance >>

Spread the love

Le virus qui cause actuellement la mort des centaines de personnes en Chine, devient de plus en plus préoccupante, à tel point que l’Organisation mondiale de la Santé a déclaré il y a quelques jours, l’urgence sanitaire internationale. Sans doute, les Chinois tout comme les étrangers, sont aminés par un sentiment de peur face à la dangerosité de ce virus. Côté guinéen, pas moins de 400 étudiants guinéens séjournent actuellement sur le territoire chinois, selon le président des étudiants guinéens vivant en Chine. Mohammed Lamine Fofana puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été joint par notre rédaction pour faire le point de leur situation actuelle.

Selon notre interlocuteur, chaque jour, des nouveaux cas de contamination sont signalés dans presque toutes les villes de la Chine. Ce qui fait d’ailleurs que le déplacement des uns et des autres est suivi de très près par les autorités chinoises et par conséquent, ils sont confinés dans les domiciles. Face à cette situation inquiétante, le représentant des étudiants guinéens en Chine, est en contact permanent avec leur ambassade : << Depuis le début, je suis en contact avec l’ambassade de Guinée en Chine et chaque fois nous parlons, même hier je parlais avec certains >>, dit-il.

Parallèlement, ils ont un canal de communication pour s’enquérir des nouvelles des uns et les autres : << Nous passons chaque fois des messages de sensibilisation par rapport aux mesures sanitaires dictées par les autorités chinoises et nous demandons aux amis de s’abstenir de partager les fausses informations sur la chose. Et souvent, je contacte les amis pour leur demander de la situation du virus chez eux >>, explique Fofana.

Mohamed Lamine Fofana, président des étudiants guinéens en Chine

Il y a quarante huit heures, le gouvernement guinéen a débloqué une somme de 15.000 dollars US pour assister les étudiants guinéens à Wuhan, l’épicentre du virus. Pour Mohamed Lamine Fofana, ce n’est pas la seule ville touchée par l’épidémie : << Dans toutes les villes, les étudiants sollicitent une assistance. Parce que les déplacements sont limités partout et en Chine, quand on est étudiant, on ne peut qu’étudier pas de travail pour dire que les gens avaient économisé avant cette épidémie. Chaque jour, je reçois les messages des étudiants qui cherchent à savoir si le gouvernement viendra en aide pour les autres villes >>, rapporte Mohamed Lamine Fofana.

Pour joindre les deux bouts, les ressortissants guinéens en Chine par le biais de leur président, sollicitent une assistance financière de la part des autorités guinéennes : << Avec un minimum de 7€ par jour, je crois que ça peut aller. Donc, pour l’ensemble des étudiants guinéens confinés, si nous avons 84.000 € le mois soit 7€ par étudiant et par jour, les plaintes vont beaucoup diminuer voire finir >>, espère-t-il.

Pour l’heure, Mohamed Lamine Fofana affirme que leur rapatriement n’est pas obligatoire. Cependant, il demande au pouvoir de Conakry de recueillir d’amples informations auprès de son ambassade en Chine mais aussi, auprès des autorités de Pékin afin de prendre une bonne décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *