Conakry: le secteur du transport urbain paralysé

Spread the love

Une décision urgente du gouvernement interdisant le transport de plus de trois (3) par les taxis et au delà de (7) pour les mini-bus avait été décrété par la présidence de la République, cette mesure qui figure parmi tant d’autres, se heurte à la résidence des chauffeurs, qui ont décidé de débrayer toute activité dans ce secteur.

Ce lundi 30 mars 2020, nombreux sont les citoyens de la capitale qui ont eu du mal à vaquer à leurs activités respectives, pour cause la paralysie des activités du transport, l’immobilité des engins de transport est une réalité en cette journée ce qui d’ailleurs ralenti la quasi-totalité des activités, selon nos informations, le syndicat des transporteur fustigent au gouvernement de ne pas accompagner cette décision par une aide concrète à travers une baisse considérable du prix de carburant, qui se vend jusque là à 10.000fg le litre, malgré la réduction du prix de baril sur le marché international.

Cette autre crise sociale vient grossir  le nombre de crise que connaissent le pays,une situation préoccupante qui mérite amplement la réflexion des autorités,aux dernières informations une réunion serai en cours entre les syndicalistes et le gouvernement, espérons que ce délibéré soit profitable aux deux parties antagonistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *